Balenciaga : spandex et latex

Balenciaga a exploré les liens entre fétichisme et couture, dimanche au sixième jour des défilés printemps-été 2017 de la Fashion Week parisienne, également marquée par l’inspiration minérale de Givenchy et la collection de Céline tout en contrastes.

Pour sa deuxième collection féminine chez Balenciaga, le créateur géorgien Demna Gvasalia a voulu explorer « la relation intime qui lie la haute couture au fétichisme ».
Les femmes sont gainées des pieds à la taille dans des collants en élasthanne intégrant des escarpins à talons aiguille. Ici, on bouscule le bon goût: les couleurs – rose, violet, rouge vif – et les imprimés à grosses fleurs orange ne craignent pas le kitsch.
Outre le spandex, tissu étirable inventé en 1958, le créateur utilise aussi du latex pour des capes dont les capuches se nouent sous le visage. les couvertures de survie mises à leur disposition.